samedi 6 avril 2013

*53





dans ma recherche actuelle de vie plus simple, de vie cohérente, est venu s'insérer un thème qui ne m'avait jamais effleuré... l'alimentation...
j'ai jusqu'à il y a peu mangé n'importe quoi n'importe quand. en me penchant uniquement sur le côté esthétique du corps. et absolument pas sur l'intérieur. 
il paraît que "je suis ce que je mange"... je n'ose imaginer la trombine de la machine interne...
comme dans les autres domaines, je cherche. je me documente. je me nourris de l'expérience et des connaissances d'autres plus avancés que moi sur le chemin. 
j'ai commencé par weight watchers pour ré-apprendre à manger de vrais repas, un petit déjeuner. c'est long de changer de vieilles habitudes et de lutter contre la facilité... moi qui suis souvent seule la semaine c'était si simple de grignoter plutôt que de me préparer un plat et de m'asseoir, seule face à moi-même. juste dans l'instant présent et en pleine conscience...
je me penche maintenant sur les modes alimentaires type gluten free, et plus spécifiquement la paleo diet... une remise en question fondamentale de mon mode de vie, de ce que j'ingurgite, et de comment je respecte mon corps... c'est bien beau de me maquiller le matin, de mettre de jolis vêtements, mais je ne veux plus que ça ne soit que de la façade... (que mes amis se rassurent, je continue de boire et de fumer, non non je n'ai pas tant changé ;-) doucement tout doucement...)

je crois que ce qui rend supportable les bouleversements ce sont les formes dont on les entoure. c'est fondamental pour moi de faire du rituel des repas quelque chose de beau. comme quelque chose de sacré... prendre soin de soi, c'est sacré... et mettre de la nourriture dans un très beau bol signé caroline gomez donne encore plus de saveurs aux carottes rapées et au chou rouge. le fond et la forme imbriquées, qui me nourrissent l'âme et le corps...

gâteau à la pomme d'eivlys
un blog en français sur le paleo diet (quasi toute la littérature sur le sujet est en anglais...)

16 commentaires:

Benedicte a dit…

Je pense que l'être humain s'adapte à l'évolution de son environnement et je ne vois pas bien l'utilité d'un paléo(lithique) régime. Ma règle alimentaire est celle de ma grand-mère et c'est le plus censé des régimes, finalement : "manger de tout en petite quantité". Le problème c'est que le bon sens est une denrée en voie de disparition. Je n'ai pas plus envie de revenir à une sacralisation des repas (le cauchemar des déjeuners dominicaux en famille, de la grande bouffe obligatoire en fin d'année), que de manger un sandwich sur mon ordi au boulot. Du bon sens, de la mesure, et être à l'écoute de son corps et de ses besoins ; voilà le régime que tout le monde devrait suivre.

gwen a dit…

c'est un peu le "régime" Seignalet (L'alimentation ou la 3ème médecine), la paléodiet...
Depuis janvier, je teste bcp de choses, sans lait, sans gluten, sans viandes depuis le 18 mars etc...du bio, du local un maximum....des questionnements, plein de questionnements....de nouvelles recettes, de nouveaux ingrédients (farine de riz dans le placard, crêpes de dimanche dernier farine de riz et lait d'amandes....)
bon questionnement !!!!et bon appetit !

Marie Dardennes a dit…

Savoir écouter son corps et son instinct afin de déterminer quoi manger ; savoir se faire plaisir lors de ses emplettes et au moment du repas... Très belle vaisselle ♥

Marie a dit…

J'ai eu beaucoup d'interdits alimentaires, paradoxalement, depuis que mon homéopathe m'a dit de remanger de tout, juste en évitant (mais pas en éliminant) le gras et le sucré... je vais mieux. Par contre, on a manqué de 30 à 50 % de lumière par rapport à d'habitude, cet hiver, et les carences en vitamine D, ça dérègle tout le reste... Comme quoi, trouver l'équilibre, c'est une alchimie bien compliquée... Mais mettre du beau à toutes les sauces, ça, ça fait toujours du bien à l'âme.

Eve a dit…

Faire attention à ce qu'on mange pour plus de cohérence, bien sûr.
Mais pourquoi diaboliser certains nutriments (gluten, lactose)?
Je vais aller voir sur ce site de paléo pour me faire une idée.
Pour ma part, j'aime beaucoup les recettes de Cléa (cleacuisine.fr)

Eve (comme vous , en quête de cohérence...)

Anonyme a dit…

Bénédicte a tellement raison !!!! mais que tes photos sont belles et je ne suis pas contre des petits billets repas et belles vaisselles (-:

Emmanuelle a dit…

depuis quelques années notre alimentation familiale est en pleine transformation pour aller vers le basique et bio ; rien de transformé, du frais, peu de viande, beaucoup de légumes et de fromages. Des pâtisseries maison quand même...
Je découvre paléo et ce blog, une mine, merci pour la découverte.
Quant à tes photos, elles mettent si bien en valeur la vaisselle de Caroline GOmez : bravo !

Alexandra a dit…

Si vous avez un peu de temps et que le sujet de l'alimentation vous intéresse,j'aurais envie de répondre à toutes de lire "L'alimentation ou la troisième médecine" de Jean Seignalet. (Au rayon Médecine et non Diététique). On y apprend beaucoup de choses, sur l'évolution et l'adaptation justement! Le bon sens , c'est de se poser des questions. Même si je comprends l'agacement de certaines faces aux modes et aux engouements.

performens a dit…

Bonjour, c'est Julien, du site Paléo LifeStyle. Tout d'abord merci beaucoup à l'auteur de ce site pour la citation, qui m'a, au passage, fait découvrir ce site très sympathique.
Je conseille également comme Alexandra, le livre du docteur Seignalet, dont l'approche est assez proche au final de l'alimentation Paléolithique. J'ai beaucoup apprécié cette idée de qualité de la présentation avec la vaisselle, car je pense également qu'au delà de ce que l'on mange, la manière de manger joue aussi un rôle.

@eve, le message que j'essaye de faire passer dans mon blog est que, contrairement aux idées reçues, l'homme n'est pas "désigner" pour manger des produits laitiers et des céréales en grandes quantités.Une grande part de la population ne supporte pas le lactose et le gluten à un dégré plus ou moins élevé. Ensuite, c'est pour moi un paris Pascalien, cela ne coûte pas grand chose de se convertir à l'alimentation Paléo pour une semaine et voir si l'on a ou non des effets bénéfiques sur sa santé.
Au delà de l'alimentation Paléo strict, je pense que tout le monde a a y gagner de supprimer les produits transformés, de préférer les poissons sauvages aux poissons d'élevages, consommer de la viande élevée en pâturage ou des produits bios quand cela est possible.

@Bénédicte. Manger comme mangeait votre grand-mère est effectivement un très bon conseil à donner à n'importe qui. D'ailleurs, une bonne partie des produits des super marchés ne faisait sûrement pas partie de l'alimentation de votre grand-mère dans sa jeunesse, et encore moins de la génération précédente. Comme toutes les espèces, l'homme s'adapte à son environnement, mais le problème ici, c'est que l'environnement à évolué extrêmement vite avec l'agriculture, et encore plus avec l'industrialisation. Et nous n'avons pas, génétiquement, eut le temps de nous adapter à un changement si brusque. Revenir à une alimentation plus proche de celle de nos arrière- grand parents, avec des produits simples et naturels, est déjà une première étape, qui je pense ne peut nuire à personne.

belliflora a dit…

il est intéreessant ce débat...
je ne connaissais pas le "régime" paléo, je suis curieuse alors je vais lire un peu là-dessus.
Effectivement je pense que de toutes manières avec une bonne dose de bon sens on mange mieux...
Je tique un peu sur le poisson sauvage plutôt que d'élevage, quand on sait que le poisson sauvage est je ne sais plus combien de fois plus toxique que celui élevé (hélas !) par l'homme, on se ravise.
Ma popotte perso c'est : effectivement manger comme mes grands-parents quand ils étaient jeunes (donc pas des trucs pré-emballés et transformés comme ils achètent maintenant !), pas de lait sous forme liquide ou si peu parce qu'effectivement ça pose des pb de digestion, de la viande en quantité raisonnable donc pas tous les jours, et le plus possible de bio...

A un moment j'étais sur le macrobio, tout bêtement parce que j'adore Gwyneth Paltrow et que je voulais savoir ce que c'était, par contre les céréales sont au coeur de ce régime...

En tous les cas cette coupelle est sublime, ce n'est pas la première que tu t'offres, si ?

Bon app' !

performens a dit…

@beliflora.

La toxicité de certains poissons est effectivement un vrai problème. Il faut préféré les poissons en bas de la chaîne alimentaire, qui concentrent moins de métaux lourds, et pour nous occidentaux, les poissons pêchés dans les zones les moins poluées (atlantique nord, alaska).
Le probème du poisson d'élevage est que n'aillant pas son alimentation naturelle, il présentera un rapport oméga3/oméga6 beaucoup moins favorable, alors que la richesse en oméga 3 est ce que l'on recherche dans un régime Paléo.

Benedicte a dit…

@performens.

Quand je parlais de s'adapter à l'évolution, je ne pensais évidemment pas à la nourriture dite industrielle. J'essaye de varier mon alimentation, sans diaboliser une famille d'aliments (graisse, sucre, lait, etc...). J'évite au maximum les produits d'élevage industriel et les plats préparés, mais si je "dois" manger un Mc Do une fois de temps en temps (dans mon cas 2 fois par an maxi), ça ne me perturbe pas.

romanemone a dit…

Ah, l'alimentation aujourd'hui...vaste débat.
Pour ma part je ne suis pas végétarienne, mais j'achète assez peu de viande, et je privilégie les légumes sous toutes leurs formes, mais les haribos sont des sirènes si tentantes...personne n'est parfait!
je file voir le lien, merci.

Anne-So a dit…

Un objectif de simplicité et de cohérence est un beau chemin de vie, je trouve, qui me parle énormément aussi. Je vais te "voler" ta formule, je pense. Merci. :)

Julien a dit…

@Benedicte,

Votre approche est plus que louable, car éviter l'alimentation industrielle et les graisses hydrogénées qui vont de pair est mon premier cheval de bataille. On résume souvent un peu trop l'alimentation Paléo à la suppression des céréales et du lait, alors que de mon point de vue, j'essaye de mettre l'accent sur une alimentation avant tout "désindustrialisé" et une reprise de contrôle sur ce qu'il y a dans notre assiette. Quant aux céréales et au lait, je pense que c'est surtout par réaction face àl'establishment, qui place ces deux catégories comme socle de la pyramide alimentaire alors que l'on peut s'en passer (et beaucoup de personnes doivent s'en passer)
Manger à McDo une à deux fois par an (voir plus) n'est pas très grave. Ce n'est pas les écarts que vous faîtes de temps à autres qui minent votre santé, mais les aliments inadaptés que l'on mange quotidiennement.

cloc a dit…

j'aime avoir découvert ton blog en lisant en premier ce billet... depuis quelques années j'essaie aussi de revenir à une alimentation de qualité, avec encore de gros craquages, mais globalemet mieux! et la belle vaisselle ainsi qu'une jolie présentation m'ont beaucoup aidée quand le couperet des analyses allergo est tombé il y a 18 mois!